Inertie du sommeil

Inertie du sommeil : causes et traitements

de lecture - mots

Vous vous demandez ce qu'est l'inertie du sommeil ? Vous vous réveillez et vous avez l'impression d'avoir l'esprit brouillé ? Vous vous demandez comment lutter contre l'inertie du sommeil ?

Nous allons vous aider à y voir plus clair.

L'inertie du sommeil se caractérise par des pensées confuses, un état groggy ainsi que des comportements inappropriés lors de son réveil. Cet état confusionnel dure de quelques minutes à plusieurs heures. Pour lutter contre l'ivresse du sommeil, vous pourrez prendre une douche froide, consommer du thé ou du café, faire une micro sieste ou encore vous mettre à la lumière naturelle du soleil afin de vous réveiller.

Au cours de cet article vous verrez :

  • Ce qu'est l'inertie du sommeil ;
  • Comment lutter contre ce problème.

Lisez avec nous la suite l'article afin d'en savoir plus.  Cet article est à titre informatif et ne remplace pas l'avis d'un médecin.

Ivresse du sommeil

Qu'est-ce que l'inertie du sommeil (définition) ?

L'inertie du sommeil qui est également appelé ivresse du sommeil ou éveil confusionnel est une situation assez fréquente que tout le monde a rencontrée dans sa vie.

Cette ivresse du sommeil, se caractérise notamment par des pensées confuses lorsque l'on se réveille ou un comportement étrange et inapproprié comme par exemple le fait de parler de choses complètement hors de propos à votre conjoint.

Causes de l'éveil confusionnel

L'inertie du sommeil, se produit notamment lorsque l'on se réveille alors que l'on est en plein cycle de sommeil profond ou paradoxal mais a moins de chances de se produire si vous dormez en sommeil lent léger. Ainsi, en cas de réveils lorsque l'on est en sommeil profond, le cortex pré-frontal responsable des fonctions cognitives telles que la prise de décision ou la maîtrise de soi mettrait plus de temps à se mettre en marche.

Cela a donc pour conséquence de penser d'avoir des pensées extravagantes ou d'agir de manière désorientée comme nous l'avons vu juste avant.

Des études ont montrées que beaucoup de personnes atteintes de l'ivresse du sommeil présentent également des troubles du sommeil ou prennent des médicaments psychotropes comme des antidépresseurs.

La prévalence est également plus forte chez les personnes présentant un trouble mental mais également les dormeurs ayant moins de six heures par nuit ou celles dormants plus de neuf heures par nuit.

Le réveil confus peut également être la conséquence de prise de somnifères pour traiter les troubles du sommeil.

Ivresse du sommeil

Inertie du sommeil après une sieste

Certaines personnes ressentent pendant la journée le besoin de faire une micro-sieste afin d'augmenter la vigilance pendant l'après-midi ou suite à une nuit trop courte.

Les courtes siestes peuvent ainsi augmenter la vigilance, la mémoire et l'humeur dans l'après-midi. Vous devrez cependant veiller à ce que vos siestes ne durent pas plus de 10 à 30 minutes afin de ne pas atteindre la phase de sommeil profond qui comme nous l'avons vu précédemment augmente le risque d'être atteint de ce trouble au réveil en vous laissant groggy.

Eveil confusionnel et somnolence

Durée de l'ivresse du sommeil

En fonction du stade de sommeil où vous vous êtes réveillé, l'inertie du sommeil peut durer de 15 minutes à plus de quatre heures.

Comment lutter contre l'inertie du sommeil (traitements) ?

Maintenant que nous avons vu, ce qu'est l'inertie du sommeil et les causes, nous allons voir quelles sont les différentes méthodes qui peuvent vous aider à combattre ce type de trouble du sommeil lorsque vous en êtes atteints.

Se réveiller au bon moment

Comme nous avons vu précédemment, l'inertie du sommeil peut être dû au fait que vous réveillez en plein sommeil profond. Il peut être assez utile d'analyser son sommeil afin de mettre en route votre réveil au moment les plus favorables, c'est-à-dire quand vous êtes en sommeil léger.

Sieste

Comme nous l'avons vu plus haut, la sieste est une bonne solution afin de lutter contre des états de somnolence suite à une nuit trop courte ou pendant la digestion du repas de midi.

Si vous vous sentez un petit peu groggy, l'idéal est de faire une micro-sieste de 10 à 30 minutes afin de vous remettre sur le bon pied.

Chez Coussin Voyageur, nous proposons des modèles d'oreillers ergonomiques qui vous permettront de faire la sieste au travail. Cliquez sur le lien ci-dessous afin d'obtenir votre coussin de sieste et obtenez 10 % de réduction avec le code oreiller10.

 Coussin sieste

Consommer du café

Afin de diminuer l'inertie du sommeil, vous pouvez consommer un stimulant tel que la caféine au réveil qui vous permettra de minimiser les effets de l'inertie du sommeil. Veillez cependant à ne pas consommer plus de deux tasses de café ce qui risquerait de vous faire augmenter le taux de nervosité.

Le fait de consommer du thé et du café, va ainsi permettre de libérer de l'adrénaline et stimulera naturellement votre attention.

Son 

Ecouter de la musique douce au pareil peut également vous permettre de limiter l'ivresse du sommeil.

Température basse avec une douche froide

Une solution efficace peut être de prendre une douche froide. C'est en effet une solution très efficace afin de stimuler le corps et de vous permettre de récupérer plus rapidement vos capacités cognitives.

Vous pouvez également juste vous éclabousser le visage avec de l'eau fraîche qui aura également un effet positif sur votre vigilance.

Douche froide et somnolence

Lumière

Une autre solution qui existe afin de lutter contre ce problème et de vous exposer à la lumière naturelle.

En vous exposant à la lumière du soleil, vos hormones chargées de réguler vos cycles de sommeil vont être produites et vous permettront de diminuer les effets de l'ivresse du sommeil.

Faire du sport

Le fait de faire de l'exercice physique le matin va vous permettre d'augmenter votre vigilance grâce à l'afflux de sang qui va arriver naturellement à votre cerveau en plus grande quantité.

Ce sera également un excellent moyen d'apporter à votre corps la lumière naturelle dont il a besoin pour se réveiller plus rapidement.

Suivez les conseils de sommeil suivants

Pour limiter au maximum les problèmes d'inertie du sommeil, nous vous conseillons également de suivre les conseils suivants pour optimiser votre sommeil :

  • Couchez vous à heures régulières pour ne pas perturber votre horloge biologique et avoir vos heures de sommeil ;
  • Evitez la lumière bleue des écrans pouvant perturber la libération de mélatonine qui est une hormone ayant une influence directe sur votre endormissement et la qualité du sommeil ;
  • Dormez suffisamment afin d'éviter toute somnolence diurne ;
  • Evitez la consommation d'alcool ou la prise d'excitants avant d'aller au lit afin d'éviter des insomnies et de ne pas perturber les différentes phases de sommeil ou provoquer des cauchemars ;
  • Maintenant votre température corporelle basse préparant le corps à dormir en évitant de prendre des douches ou bains chauds qui pourraient perturber votre sommeil ;
  • Prenez des tisanes à base de camomille ou de valériane pour vous relaxer ;
  • Faites des rituels de relaxation avant de dormir afin de diminuer le stress. Cela permettra de tomber dans les bras de morphée plus rapidement et obtenir un sommeil réparateur.

Choisissez votre oreiller de sieste

Nous venons de voir, ce qu'était l'inertie du sommeil, mais aussi comment la combattre grâce à des méthodes naturelles et à des règles de bon sens.

Vous serez désormais des experts afin de lutter contre ce trouble du sommeil et vous trouverez facilement des solutions.

Coussin Voyageur, nous proposons de nombreux oreiller à mémoire de forme afin de dormir confortablement ou tout simplement pour faire la sieste de manière apaisée. Cliquez sur le lien ci-dessous et obtenez votre oreiller à mémoire de forme tout en bénéficiant d'une remise de 10 % avec le code oreiller10.

Oreiller ergonomique micro-sieste
Sources : 
https://www.doctissimo.fr/html/psychologie/mag_2002/mag1004/ps_5962_narcolepsie.htm
https://blog.dreem.com/fr/je-me-reveille-fatigue/
https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/maladies-neurologiques/sommeil

Recevez nos articles dans votre boite email.