apnée du sommeil

Apnée du Sommeil, sommeil, Troubles du sommeil -

Qu'est-ce que l'apnée du sommeil ?

de lecture - mots

L'apnée du sommeil ou syndrome d’apnées–hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS) est un trouble du sommeil potentiellement grave dans lequel la respiration s'arrête et recommence à plusieurs reprises. Si vous ronflez fort et que vous vous sentez fatigué même après une nuit complète de sommeil, vous pourriez souffrir d'apnée du sommeil.

Les principaux types d'apnée du sommeil sont :

  • L'apnée obstructive du sommeil qui la forme la plus courante et qui résulte d'une obstruction des voies respiratoires.
  • L'apnée centrale du sommeil où les voies aériennes sont dégagées et qui survient lorsque le cerveau n'envoie pas de signaux appropriés aux muscles qui contrôlent la respiration entraînant un arrêt de la respiration pendant au moins 10 secondes.
  • Syndrome d'apnée du sommeil complexe (SAS), aussi connu sous le nom d'apnée mixte survient lorsqu'une personne présente à la fois une apnée obstructive du sommeil et une apnée centrale du sommeil.

Si vous pensez souffrir d'apnée du sommeil, consultez votre médecin. Le traitement peut soulager vos symptômes et aider à prévenir les problèmes cardiaques et autres complications.

Qui souffre d'apnée du sommeil ?

En France, plus de 5% de la population est atteinte du syndrôme d'apnée du sommeil. Il toucherait ainsi plus de 1,5 millions de personnes mais ces chiffres sont probablement sous-estimés car de nombreuses personnes atteintes de l'apnée du sommeil sont asymptomatiques.

Symptômes d'apnée du sommeil

Le ronflement chronique est un bon indicateur de l'apnée du sommeil et devrait être évalué par un professionnel de la santé. Comme les personnes atteintes d'apnée du sommeil ont tendance à manquer de sommeil, elles peuvent souffrir d'insomnie et d'une vaste gamme de symptômes comme :

  • De la difficulté à se concentrer ;
  • De la dépression ;
  • De l'irritabilité,
  • Un dysfonctionnement sexuel,
  • Des difficultés d'apprentissage et de mémoire,
  • De la somnolence au travail, au téléphone ou au volant.

En l'absence de traitement, les complications de l'apnée du sommeil peuvent inclure des troubles du sommeil, une somnolence excessive pendant la journée, de l'hypertension artérielle, des problèmes cardiaques, un AVC ou une dépression.

Une nuit trop courte ? Optez pour notre oreiller de sieste conçu pour dormir où vous voulez.

Facteurs de risque

L'apnée du sommeil peut toucher n'importe qui, même les enfants. Mais certains facteurs augmentent le risque d'en être atteint.

Apnée obstructive du sommeil

Les facteurs de risque de cette forme d'apnée comprennent :

  • Un excès de poids : L'obésité augmente considérablement le risque d'apnée du sommeil. Les dépôts de graisse autour de vos voies respiratoires supérieures peuvent obstruer votre respiration ;
  • Une circonférence du cou importante : Les personnes dont le cou est plus large peuvent avoir des voies respiratoires plus étroites ;
  • Des voies respiratoires rétrécies : Vous avez peut-être hérité d'une gorge étroite. Les amygdales ou les adénoïdes peuvent également élargir et obstruer les voies respiratoires, en particulier chez les enfants ;
  • Le sexe : Les hommes sont deux à trois fois plus susceptibles de souffrir d'apnée du sommeil que les femmes. Cependant, les femmes augmentent le risque si elles sont en surpoids, et le risque semble également augmenter après la ménopause ;
  • L'âge : L'apnée du sommeil est beaucoup plus fréquente chez les personnes âgées ;
  • Les antécédents familiaux : Le fait d'avoir des membres de votre famille souffrant d'apnée du sommeil peut augmenter le risque ;
  • La consommation d'alcool, de sédatifs ou de tranquillisants : Ces substances détendent les muscles de la gorge, ce qui peut aggraver l'apnée obstructive du sommeil ;
  • Le tabagisme : Les fumeurs sont trois fois plus susceptibles de souffrir d'apnée obstructive du sommeil que les personnes qui n'ont jamais fumé. Le tabagisme peut augmenter l'inflammation et la rétention d'eau dans les voies respiratoires supérieures.
  • Une Congestion nasale : Si vous avez de la difficulté à respirer par le nez - que ce soit à cause d'un problème anatomique ou d'allergies - vous êtes plus susceptible de développer une apnée obstructive du sommeil.

Apnée centrale du sommeil

Les facteurs de risque de cette forme d'apnée du sommeil comprennent :

  • L'âge : Les personnes d'âge moyen et les personnes âgées ont un risque plus élevé d'apnée centrale du sommeil ;
  • Le sexe : L'apnée centrale du sommeil est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes ;
  • Les troubles cardiaques : L'insuffisance cardiaque congestive augmente le risque de problèmes cardiaques ;
  • L'utilisation d'analgésiques narcotiques : Les opioïdes, en particulier ceux à action prolongée comme la méthadone, augmentent le risque d'apnée centrale du sommeil ;
  • Un AVC : Le fait d'avoir eu un AVC augmente le risque d'apnée centrale du sommeil.

Complications

L'apnée du sommeil est une maladie grave. Les complications peuvent inclure :

  • Une Fatigue diurne : Les réveils répétés associés à l'apnée du sommeil rendent le sommeil normal et réparateur impossible, ce qui rend probable une somnolence pendant la journée, une fatigue et une irritabilité importante ;
  • Des difficultés à vous concentrer et une tendance à vous endormir au travail, en regardant la télévision ou même en conduisant. Les personnes atteintes d'apnée du sommeil courent un risque accru d'accidents de la route et du travail ;
  • Vous pourriez aussi vous sentir irritable, lunatique ou déprimé. Les enfants et les adolescents souffrant d'apnée du sommeil peuvent avoir de mauvais résultats à l'école ou avoir des problèmes de comportement.
  • Une hypertension artérielle ou des problèmes cardiaques : Les baisses soudaines du taux d'oxygène dans le sang qui surviennent pendant l'apnée du sommeil augmentent la tension artérielle et mettent à rude épreuve le système cardiovasculaire. L'apnée obstructive du sommeil augmente le risque d'hypertension artérielle ;
  • L'apnée obstructive du sommeil peut également augmenter le risque de crises cardiaques, d'accident vasculaire cérébral et de battements cardiaques anormaux, comme la fibrillation auriculaire. Si vous souffrez d'une maladie cardiaque, plusieurs épisodes d'insuffisance d'oxygène sanguin (hypoxie ou hypoxémie) peuvent entraîner une mort subite pà cause d'un rythme cardiaque irrégulier ;
  • Un diabète de type 2 : L'apnée du sommeil augmente le risque de développer une résistance à l'insuline et le diabète de type 2 ;
  • Un syndrome métabolique : Ce trouble, qui comprend l'hypertension artérielle, des taux de cholestérol anormaux, l'hyperglycémie et un tour de taille important, est lié à un risque accru de maladie cardiaque ;
  • Des complications médicamenteuses et chirurgicales : L'apnée obstructive du sommeil est également préoccupante avec certains médicaments comme par exemple pour une anesthésie générale. Les personnes souffrant d'apnée du sommeil sont plus susceptibles d'avoir des complications après une intervention chirurgicale majeure parce qu'elles sont sujettes à des problèmes respiratoires, surtout lorsqu'elles sont sous sédatifs et couchées sur le dos ;
  • Des problèmes de foie : Les personnes atteintes d'apnée du sommeil sont plus susceptibles d'avoir des résultats anormaux aux tests de la fonction hépatique, et leur foie est plus susceptible de présenter des signes de cicatrisation (maladie hépatique grasse non alcoolique).
  • Un partenaire privé de sommeil : Un ronflement fort peut empêcher toute personne qui dort près de vous de bien se reposer. Il n'est pas rare qu'un partenaire doive se rendre dans une autre pièce, ou même à un autre étage de la maison, pour pouvoir dormir.

Traitement de l'apnée du sommeil

Si vous pensez souffrir d'apnée du sommeil, la première chose à faire est de consulter votre médecin. Apportez avec vous un registre de votre sommeil avec noté dedans votre niveau de fatigue tout au long de la journée et de tout autre symptôme que vous pourriez avoir.

Demandez à votre partenaire de lit s'il remarque que vous ronflez fortement, étouffez, haletez ou arrêtez de respirer pendant votre sommeil. Assurez-vous d'emporter avec vous une liste à jour des médicaments que vous prenez, chaque fois que vous consultez un médecin pour la première fois. 

L'une des méthodes les plus courantes utilisées pour diagnostiquer l'apnée du sommeil est l'étude de votre sommeil, qui peut nécessiter une nuitée dans un centre spécialiste du sommeil. L'étude du sommeil surveille diverses fonctions pendant le sommeil, notamment l'état du sommeil, les mouvements oculaires, l'activité musculaire, la fréquence cardiaque, l'effort respiratoire, le débit d'air et le taux d'oxygène sanguin. Ce test est utilisé à la fois pour diagnostiquer l'apnée du sommeil et pour déterminer sa gravité.

Le masque à pression positive continue

Le traitement de choix pour l'apnée obstructive du sommeil est le masque à pression positive continue (PPC)pour l'apnée du sommeil. Le masque PPC est un masque qui s'adapte sur le nez et/ou la bouche et souffle doucement de l'air dans les voies respiratoires pour aider à les garder ouvertes pendant le sommeil. Cette méthode de traitement est très efficace. Il est très important d'utiliser le masque selon les recommandations de votre médecin.


masque apnée du sommeil

Autres méthodes

D'autres méthodes de traitement de l'apnée du sommeil comprennent : les appareils dentaires qui repositionnent la mâchoire inférieure et la langue ; la chirurgie des voies respiratoires supérieures pour retirer les tissus dans les voies respiratoires ; la pression expiratoire nasale positive lorsque la valve jetable recouvre les narines ; et le traitement par stimulation nerveuse.

Un changement d'hygiène de vie

Le changement d'hygiène de vie est un moyen efficace d'atténuer les symptômes de l'apnée du sommeil. Voici quelques conseils qui peuvent aider à réduire la gravité de l'apnée :

  • Perdre du poids : Si vous avez de l'embonpoint, c'est la mesure la plus efficace que vous pouvez prendre pour guérir votre apnée du sommeil (le masque à PPC ne traite que l'apnée du sommeil ; la perte de poids peut guérir la personne en surpoids).
  • Évitez l'alcool : il provoque des réveils nocturnes fréquents et détend les muscles des voies respiratoires supérieures.
  • Arrête de fumer : Le tabagisme aggrave l'inflammation des voies respiratoires supérieures, ce qui aggrave l'apnée (et le ronflement).
SI VOUS MANQUEZ DE SOMMEIL ET QUE VOUS VOULEZ VOUS REPOSER AU BUREAU, VOUS POUVEZ OPTER POUR NOS COUSSINS DE SIESTE QUI SERONT IDÉALS POUR RÉCUPÉRER D'UNE NUIT TROP COURTE.




Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.